Imprimer
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La neuvième Foire à la Brocante, qui aura fait ce matin, la moitié du chemin, va trouver avec le démarrage de la Bourse d'échange et de l'exposition de voitures anciennes au Palais du Travail et alentours, un précieux renfort et vraisemblablement un deuxième souffle. Ce qui devrait permettre à cette belle "classique" de la première décade de juillet de connaître un final en fanfare, pour ne pas dire en apothéose.

Tout au moins une conclusion digne et plus que ça d'une exorde très satisfaisante ma foi. Il n'était, pour s'en persuader que de faire un rapide tour des stands et des exposants encore qu'on ne puisse se fonder pour affirmer cela que sur des éléments imprécis et intangibles. Des sentiments, des sensations, des impressions, qui recoupées et confrontées autorisent quelques déductions d'ensemble. De fait, à la Foire à la Brocante, comme dans bien d'autres manifestations de cette farine, tout ne fait pas... Ventes ! Le pourcentage des flâneurs, des curieux, des badauds, des visiteurs platoniques est considérable, mais personne ne songe à faire la fin bouche car cela crée une ambiance agréable, favorable et après tout, un visiteur c'est aussi un acheteur potentiel. Du reste, l'enquête-éclair à laquelle nous nous sommes livrés, nous a appris que la première journée, celle de vendredi avait été meilleure que celle des années précédentes et tendance était confirmée avec un éclat inversement proportionnel à la température pro-caniculaire, toutefois hier matin.

Volonté de promotion

En effet, la journée de vendredi, fut météorologiquement idéale car le soleil brilla mais sans trop et le cers bienfaisant, tempéra ses incidences de telle sorte que ce fut une journée inaugurale quasi parfaite avec suffisamment de bonne affaires pour les brocanteurs qui ne se nourrissent pas de l'aire du temps et guère du ressentiment pour ceux chez qui ça n'avait pas tellement marché... Par rapport aux autres éditions on a noté ici et là une bien meilleure organisation et une volonté de promotion plus affirmée. La Foire à la brocante a été plus "aérée" et mieux répartie à telle enseigne qu'on ne s'est vraiment pas rendu compte que le nombre des exposants était supérieur à ce qu'il avait été. Nous avons noté également une meilleure qualité dans les meubles, les pièces et les objets présentés sans que la diversité soit moindre. Et les exposants ont grandement apprécié l'effort accru des organisateurs en ce qui concerne la surveillance des lieux. Souhaitons pour les uns, comme pour les autres que la satisfaction générale aille cescendo et que ce week-end nous ménage un mémorable point d'orgue et fasse venir sur Narbonne des quatre points cardinaux les acheteurs professionnels qui n'ont pas été aussi nombreux qu'escompté pour l'ouverture..... Côté exposants et responsables rien n'a été négligé pour qu'il en aille ainsi puisque l'exposition des tacots et les transactions pittoresque auxquels ils vont donner lieu déboucheront demain matin vers 10 h 30 au cœur même de la foire à la brocante sur une inédite et prometteuse vente aux enchères de voitures anciennes.

Catégorie : Presse - L'Indépendant
Affichages : 4269