Imprimer
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

A l'ombre des platanes de la place Voltaire, les antiquaires brocanteurs ont dressé ce jeudi leurs différents éventaires et proposent aux nombreux flâneurs les richesses les plus hétéroclites. Comme chaque année, ils sont une centaine à avoir répondu présent à l'appel du comité d'animation Voltaire, et de sa présidente Mme Denis. Pour cette 16ème édition, les exposants viennent des régions le plus diverses :

Bretagne, Normandie, Région Parisienne, Bourgogne ou Jura, sans compter les nombreux représentants locaux. Un attrait qui confirme la renommée croissante de cette manifestation et qui permet à Mme Denis de la comparer à un bon vin, car comme lui, "elle se bonifie chaque année". De fait, vous vous rendrez compte en parcourant les allées de la place ou les trottoirs du boulevard-Joffre, ou s'étend la "Foire à la Brocante", que chacun peut ici trouver son compte. Collectionneur passionné et fiévreux, nostalgique en quête de souvenirs ou simple curieux animé du désir de chiner et de faire "un brin de causette" avec ces commerçants qui cultivent un certain folklore. Des cartes postales aux douilles d'obus en cuivre, en passant par les mortiers de pierre, vaisselle, argenterie, et autres décorations, les yeux du badaud se posent à chaque instant sur de nouvelles curiosités. Guidé dans leur visite par les membres du bureau du comité d'animation Voltaire, les personnalités se sont ainsi vues présenter une paire de superbes bottes camarguaises du 19ème siècle. Me Mouly, maire, était accompagné par MM. Mècle et Belart, adjoints et par plusieurs conseillers municipaux. Etaient également présents à cette visite inaugurale, M. Cuns, représentant M. Caralp, sous-préfet, M. Tournier, conseiller régional, et M. Zeller, commissaire central. A l'issue de cette visite, un apéritif était offert par le comité d'animation voltaire : Sabra, Lignon et Terral. Bonne chance a été souhaitée à tous les commerçants, même si ces derniers, compte tenu de la conjoncture, ne pensent pas faire la recette de la décennie. Ils croient cependant aux "petits articles" qui conviennent mieux au budget à la place dont disposent les touristes dans leur bagages.

Catégorie : Presse - Midi Libre
Affichages : 4193